fbpx

Pour votre progression et votre bonheur en tant que coureurs (et ailleurs)

Le minimalisme consiste à ne garder que l’essentiel dans tous les domaines de votre vie.

Je défends depuis longtemps, et ce site en est l’exemple, la pratique de la course minimaliste, c’est à dire le fait de courir avec des chaussures souples, légères et avec peu d’amorti dans le but d’utiliser nos capacités biomécaniques naturelles.

Mais ce qui m’intéresse aujourd’hui, ce n’est pas le minimalisme en termes de chaussures mais le minimalisme dans votre pratique : c’est à dire se concentrer sur ce qui compte vraiment. On peut aussi parler d’ Essentialism, titre du livre de Greg McKeown sur le sujet.

Il y a quelques années, je possédais une paire d’Adidas Adios Boost 2. Je les avais achetées car ce sont les chaussures que portait Dennis Kimetto pour son record du monde à Berlin en 2014: 2:02.57. Bien évidemment, mon niveau n’était pas du tout en adéquation avec ce pour quoi cette chaussure était conçue, c’est à dire courir très vite.

Bravo Dennis ! Crédits : USA Today

Cela ne m’a pas gêné personnellement mais ce type de raisonnement peut vous amener à acheter des chaussures à 275€, les Nike Vaporfly, aujourd’hui. Vous voyez peut-être cela comme un investissement, une optimisation de votre performance? Vous pensez que cela ne peut pas vous faire de mal? Le problème, c’est la psychologie derrière tout ceci. Si vous prenez l’habitude de reposer trop fortement votre performance sur vos chaussures, vous risquez plusieurs choses :

  • Avoir moins de plaisir au quotidien à force de toujours devoir toujours réfléchir à quelle paire utiliser.
  • Devoir toujours penser à préserver vos chaussures. Par exemple si vous courez avec des chaussures chères destinées à la route, vous ne voudrez pas les sortir dans la terre même si vous en avez envie à un moment.
  • Associer votre performance aux chaussures, vous demander si c’est grâce à vous, grâce à la chaussure… En réalité, c’est votre sentiment interne, qui vous dit de vous féliciter d’abord, qui entre en conflit avec le message marketing des marques, qui met toujours en avant les chaussures. Au contraire, je pense que toute réussite est uniquement la vôtre et que tout échec est uniquement le vôtre.

Le livre Essentialism : The disciplined pursuit of less (en français : faire moins mais mieux) explique en effet que si on ne se donne pas des priorités, quelqu’un d’autre le fera pour nous. Dans le cadre de votre pratique, la priorité pour progresser c’est la gestion de la forme et de l’entraînement, l’amélioration de la technique, la psychologie et le mental toujours à développer.

If you don’t priorize your life, someone else will.
Si tu ne te donnes pas des priorités, quelqu’un le fera à ta place.

Greg McKeown, Essentialism

Si au contraire vous vous concentrez sur la meilleure paire de chaussure pour réaliser telle ou telle séance, sur la paire la plus légère au gramme près pour votre 10km, ou pire, sur la nouvelle chaussure de Julian Wanders, d’Eliud Kipchoge, de Mo Farah ou de Vincent Luis vous dépensez inutilement votre énergie mentale.

Et je ne dis pas qu’il ne faut pas avoir d’exemples ! Ces athlètes sont incroyablement inspirants pour moi aussi, mais ils le sont par leur travail, leur motivation et leur discipline.

Aujourd’hui la tendance est aux cardiofréquencemètres, aux écouteurs sans fil et aux montres GPS. N’abusez pas de ces technologies, je conseille toujours de faire un maximum de footings aux sensations car ils sont très agréables, vous allez profiter de votre environnement plutôt que de toutes ces données que vous avez bien du mal à exploiter.

Attention aussi à l’addiction aux chiffres, à Strava et aux réseaux sociaux, il est préférable d’être satisfait par un raisonnement interne du type « j’ai fait une bonne séance », plutôt que d’attendre toujours la validation d’autrui. Cette dernière risque d’être frustrante car l’esprit humain en veut toujours plus : plus de likes, plus d’abonnés…

En conclusion, pour profiter de tous les bénéfices du minimalisme, je vous recommande de vous concentrer sur la qualité de votre entraînement plutôt que sur votre matériel. Aussi, chaque jour vous vous concentrerez sur vos sensations, sur le ici et maintenant, plutôt que sur la perspective d’avoir une belle séance à afficher sur Strava.

Essentialisme: Faire Moins mais Mieux!

Essentialism : The Disciplined Pursuit of Less

Ce lien permet de rémunérer mon travail, je remercie ceux qui l’utiliseront. NB: le produit ne vous coûtera pas plus cher.

Catégories : Philosophie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *